Projet de l’établissement

resize

AddToAny

Share/Save


Qu'est ce qu'un musicien intervenant aujourd'hui ?

Date :Mercredi 30 Mars 2016

RENCONTRE PROFESSIONNELLE

Les CFMI ont trente ans, et avec eux, un métier qui ne fait pourtant pas son âge, sans cesse actualisé qu’il est par l’action toujours renouvelée de chacun d’entre vous.
Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur l’actualité du métier de musicien-intervenant, partager des expériences et se projeter vers l’avenir.

Retrouvez une sélection des interventions de la journée (musiciens-intervenants, directeurs de conservatoire, élus locaux,  responsables de CFMI, directeurs et des professeurs...)

 

 

 

Les questions qui animent les CFMI autour du métier de musicien-intervenant

André Dubost, ancien inspecteur général de la création et des enseignements artistiques au ministère de la Culture
Télécharger la transcrition écrite de son intervention

 

Alain Desseigne, président du conseil national des CFMI

 

Un métier pluriel
Ouassem Nkhili, président de la FNAMI

 

 

Le musicien-intervenant à l’école
Christian Zamuner, inspecteur de l’Éducation nationale

 

 

Le musicien-intervenant au conservatoire
Table ronde : Les MI font-ils évoluer les pratiques pédagogiques au sein du conservatoire ?
avec Marie Delbecq, Gilles Métral et Antoine Boesch, directeurs de conservatoire

 

Le musicien-intervenant sur le territoire
Interventions de Laurence Saltiel, musicienne, Clément Lebrun, musicien et Jean Jeltsch, directeur du CFMI de Lille 3

 

 

 

 

Intervention musicale par Patricia Lestre - chant et ukulélé

 

Le musicien-intervenant artiste :
3 musiciens-intervenants et artistes ont témoigné sur leurs expériences, à savoir comment concilier vie d'artiste et métier de musicien-intervenant.
Retrouvez un aperçu de leur activités artistiques ci-dessous :

Nicolas Baroin
Site du groupe Chemempa

Olena Powichrowski
Site du trio vocal Polaires
Site de la compagnie Tsotam

Alexandre Martin
Gimick - Spectacle
Gimick - Spectacle et CD
Le bal de bébé chouette - Spectacle

 

 

 


Le 1er cycle d’études musicales en conservatoire

Date :Jeudi 15 Avril 2010

ÉTUDE

L’Ariam a effectué entre avril et juillet 2010 un repérage des évolutions pédagogiques mises en œuvre dans les conservatoires franciliens. Le second volet de cette enquête sur les modalités de l’entrée en musique a permis de dresser un premier état des lieux des évolutions en cours dans le cadre des enseignements de 1er cycle.

Méthode de l'enquête :

Nos questionnaires ont été adressés aux 163 conservatoires classés d’Île-de-France, à l’exception du CNSM de Paris.

La répartition des établissements par catégorie est la suivante :

- 7 conservatoires à rayonnement régional (CRR),
- 24 conservatoires à rayonnement départemental (CRD),
- 132 conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal, parfois en cours de classement (CRC/I).

Nous avons ajouté à cette liste 75 conservatoires municipaux dont l’importance des effectifs justifiait amplement leur présence dans cet échantillon.

Notre panel compte ainsi 238 conservatoires, toutes catégories confondues.

Les principaux axes du questionnaire proposé aux conservatoires concernaient :

- les dispositifs mis en place pour faciliter le choix de l’instrument,
- l’utilisation de l’instrument en dehors des enseignements strictement instrumentaux,
- l’articulation entre pratiques créatives et la formation musicale,
- la formation du futur spectateur.

 


Quelle pratique pour le musicien à l'intérieur, à côté et après l'école de musique ?

Date :Mardi 24 Avril 2007

RENCONTRE PROFESSIONNELLE

Si l'on identifie avec une relative clarté le parcours d'un musicien au sein d'une ou plusieurs écoles de musique, la diversité des activités musicales que celui-ci peut avoir en dehors de l'établissement semble plus nébuleuse.
Des milliers de musiciens sont formés, beaucoup disparaissent dans la nature au bout de quelques années et n'ont plus d'activité musicale, ni individuelle, ni collective !

Faire le point sur l'ensemble des problématiques que cette question peut soulever, telle était l'ambition de cette journée où l'on a parlé plus précisément des désirs et envies du musicien, d'autonomie et de liberté, de celui qui écoute, qui invente, qui découvre… mais aussi de celui « qui arrête ». 

Lors de cette rencontre, ont été abordées les questions de l'offre existante et de celle à créer, de l'environnement culturel général et du rôle des collectivités, des associations… de l'organisation des pratiques amateurs, des passerelles à créer entre les établissements et le monde extérieur et enfin du rôle des professeurs ainsi que la nécessité de la médiation.

 


Présentation de la problématique générale.
Promenade-digression sur la relation de l'art à l'individu et à la société par Sylvain Marchal (en s'appuyant sur des textes de Danièle Lang, psychanalyste à Bâle et Josiane Stoessel-Ritz, sociologue, Maître de conférences à l'Université de Haute-Alsace à Mulhouse).

Une relation de l'individu à l'art, de l'art à l'individu ?
Intervention de Danièle Lang

"La relation de l'art à l'individu et la société"
Intervention de Josianne Stoessel-Ritz

Quand la philosophie et la pédagogie se rencontrent pour parler musique - le binôme apprentissage-pratique
Intervention de Laurent Goossaert, chef d'orchestre, directeur de l'EMMA de Rungis

Les tissus de relation construits ou à construire - pérenniser ou inventer
Intervention de Bénédicte Dumeige, consultante culturelle, directrice de France - Festivals

Regard général sur les pratiques et les enseignements - une approche nationale macro-angulaire
Intervention de Philippe Coulangeon, sociologue, chargé de recherche au CNRS

Le métier de directeur des affaires culturelles
Intervention de Eric Dauvin, DAC Rungis

Quelles articulations entre les politiques culturelles et les pratiques artistiques
Intervention de René Rizzardo, ex-directeur de l'Observatoire des Politiques Culturelles, expert auprès du Conseil de l'Europe

 


Le projet d’établissement : une vision dynamique

Date :Jeudi 11 Février 2010

RENCONTRE PROFESSIONNELLE

La conception et l’écriture d’un projet d’établissement d’enseignement artistique posent de nombreuses questions et permettent d’amorcer de nouvelles dynamiques s’ouvrant aux politiques culturelles territoriales. L'objet de cette rencontre est double : d'une part, les intervenants tenteront de désigner les outils méthodologiques nécessaires à la construction d'un projet d'établissement, d'autre part, il s'agira d'illustrer plusieurs thématiques récurrentes à ce type de dispositif (pratiques amateurs, rapport au milieu scolaire, la place de la création dans l'enseignement artistique, les partenariats...). Retrouvez les interventions de cette journée.

Commentaire des textes du schéma d'orientation

Dispositions transversales : Le projet d’établissement et la concertation.
Intervention de Marie-Madeleine Krynen, inspectrice générale de la musique à la DGCA.

 

Aspects méthodologiques et managériaux : 

Le projet d'établissement, une vision dynamique,
Intervention d’Eric Sprogis, responsable de l’enseignement artistique à la région Poitou-Charentes.

Présentation de la démarche du Val d’Oise d’accompagnement à l’écriture des projets d’établissement

Intervention de Cécile Reverdy, directrice de l’Adiam Val d’Oise

Présentation de la publication de l’Ariam « Le geste et la parole » 
Intervention de Jonathan Pontier

État des lieux des projets d’établissements en Ile-de-France
Intervention d’Alain Bioteau, conseiller à la formation continue de l’Ariam et Denis Cuniot, sous-directeur de l’Ariam.

Témoignage d’un élu
Intervention de François Detton, maire de Montmorency

Les projets d’établissement dans une communauté d’agglomération
Intervention de Philippe Chamart, directeur général adjoint en charge des sports et de la culture Grand Paris Seine Ouest.

4 aspects dans un projet d’établissement :

- La création : résidence, diffusion, pédagogie
Arnaud Petit, directeur du CRD du Blanc-Mesnil.

- Les pratiques amateurs
Joël Doussart, directeur du CRD Brest métropole océane.

- Les partenariats
Agnès Hervé, directrice du CRC de Nanterre.

- L’articulation des pratiques : musique, danse, théâtre
Yves Gruson, directeur du CRD de Bobigny.

 


Les instruments rares

Date :Samedi 04 Mars 2006

RENCONTRE PROFESSIONNELLE

Piano, violon, guitare et flûte forment le quatuor de tête des instruments les plus enseignés. D’autres, alto, cor ou basson, sans parler des instruments naturels ou traditionnels, n’ont plus la faveur du grand public.

Au fil des années, ce déséquilibre flagrant, d’abord perçu dans les classes musicales, se propage, dans les ensembles en réduisant leur richesse et leur diversité, auprès des compositeurs qui trouvent moins de matière à exploiter et atteint, enfin, le milieu professionnel de l’enseignement dont la palette se voit, peu à peu, réduite.

Ce dossier s’attache, à mettre en valeur, de manière concise et ordonnée, les grands axes de réflexion, fruits du croisement des idées, constatations, analyses, voire préconisations, exprimées tout au long de la journée.