Les pôles supérieurs

resize

AddToAny

Share/Save

 

Contexte de création

Jusqu'à la rentrée 2008, les Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (CNSMD) de Paris et de Lyon ont été les seuls établissements dispensant des formations supérieures de musicien sanctionnées par des diplômes nationaux. 



La réforme de l'enseignement supérieur artistique a donné lieu, en novembre 2007, à la création du DNSPM. Les deux CNSMD ont été habilités à délivrer ce diplôme. Et de nouvelles structures sont nées pour également y préparer  : les Pôles supérieurs d’enseignement artistique (conjoignant éventuellement l’enseignement de la musique à celui de la danse, du théâtre, des beaux-arts, etc.)

 

Recensement

Plusieurs campagnes d’habilitation ont eu lieu depuis 2008. On compte, au 5 août 2013, 9 pôles supérieurs d’enseignement musical en France, dont 2 en Ile-de-France :

- le Pôle d’enseignement supérieur de la musique Seine-Saint-Denis Ile-de-France 

- le Pôle supérieur Paris Boulogne-Billancourt

- l’Académie supérieure de musique de Strasbourg – Haute école des arts du Rhin

- le Pôle d’enseignement supérieur musique et danse Bordeaux Aquitaine

- le Pôle d’enseignement supérieur musique de Bourgogne

- le CESMD Poitou-Charentes 

- l’Institut supérieur des Arts de Toulouse

- lePont supérieur / Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne-Pays de la Loire

- l’Ecole Supérieure Musique et Danse Nord de France

 

Les pôles s’appuient généralement sur les forces de structures préexistantes, et, notamment, d’un ou plusieurs CRR. Les cours du Pôle ont d’ailleurs lieu pour l’essentiel dans les murs de ce (de ceux) CRR « porteur(s) » : c’est le cas du PSPBB (CRR de Paris et CRR de Boulogne-Billancourt) ou du Pôle Sup 93 (CRR d’Aubervilliers-La Courneuve). Mais son équipe enseignante n’est pas nécessairement issue du CRR porteur.

 

Missions

Formation artistique

La mission première des pôles est de préparer ses étudiants au DNSPM. Mais tous les pôles ne préparent pas au DNSPM dans toutes les disciplines. N’hésitez pas à visiter leurs sites pour savoir quels enseignements ils proposent.

 

Formation pédagogique

Tous les pôles proposent en outre à leurs étudiants de préparer un DE de professeur de musique conjointement à leur DNSPM et à leur licence. Il est probable que certains pôles demanderont à être habilités à délivrer le CA, sitôt que l’arrêté définissant les modalités d’acquisition du CA sera paru (MAJ : 03/03/2016).

Enfin, certains pôles entretiennent des relations de partenariat avec des CFMI pour proposer à leurs étudiants de préparer un DUMI en plus d'un DE. C’est le cas (MAJ : 03/03/2016) :

- du Pont supérieur / Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne-Pays de la Loire (avec le CFMI de Rennes)

- du Pôle d’enseignement supérieur musique et danse Bordeaux Aquitaine (avec l'IFMI de Toulouse et le CFMI de Poitiers)

- de l'ISDAT (avec l'IFMI de Toulouse)

- du CESMD de Poitiers (avec le CFMI de Poitiers)

 

Partenariat avec des universités

Une structure habilitée à délivrer le DNSPM est forcément liée par convention de partenariat à une université (à ce jour, il s’agit chaque fois d’un département de musicologie) : un étudiant préparant le DNSPM ailleurs qu’au CNSMD est tenu dans le même temps de s’inscrire à cette université (cette inscription est facultative pour les étudiants des CNSMD). Le parcours est aménagé pour que l’étudiant puisse sans mal préparer en même temps son DNSPM et sa licence.

Certains parcours de formation conjoints entre pôles et universités conduisent également à des masters (MAJ : 03/03/2016) :

- A Strasbourg : un Master "Composition et interprétation musicale"

- A Poitiers : un Master "Musique ancienne"