Le DUMI (Diplôme d’université de musicien intervenant)

resize

AddToAny

Share/Save

 

Le DUMI est homologué par l’État comme diplôme d’enseignement supérieur de niveau III (Bac+2) ; il est en cours de réévaluation au niveau II (Bac +3) ou I (Bac +5). A l'heure où ces lignes sont écrites (MAJ : 02/05/2016), il est impossible de savoir quand aboutiront ces démarches initiées par le Conseil National des CFMI, ni à quel niveau le DUMI sera finalement réévalué. Le dossier est plus complexe que celui du DE, car le DUMI n'est pas un diplôme d'Etat - mais un Diplôme d'Université avec référentiel national.

Le DUMI certifie la compétence pédagogique et artistique des artistes-musiciens appelés à intervenir à l’école élémentaire et pré-élémentaire. Le titulaire du DUMI peut également être appelé à valoriser son diplôme dans d’autres contextes – au conservatoire, à la crèche, à l’hôpital, dans le monde du spectacle vivant, dans le temps péri-scolaire (particulièrement développé du fait de la réforme Peillon des rythmes scolaires), etc. Pour en savoir plus, voir le portail des Centres de formation des musiciens intervenants (CFMI).

Le DUMI est encadré par un référentiel d’activités professionnelles et de certification. Il est susceptible d'être prochainement modifié, notamment à l'occasion de la réévaluation de son niveau (MAJ : 02/05/2016).

 

I. Comment obtenir le DUMI ?

 

I.1. Panorama général

Le DUMI peut être obtenu de trois manières différentes ;

- par la voie de la formation initiale : les critères d'entrée en formation sont définis par la circulaire 84-220 du 25 juin 1984 : un niveau général à « bac + 2 » (au moins) ; une motivation certaine et une capacité d’engagement attestée ; un profil, non uniforme, de musicien confirmé et ouvert ; une procédure sélective confiée aux équipes de formateurs, en vertu de tests d'entrée dont les contenus sont propres à chacun des 9 CFMI de France. Aucune limite d’âge n’est fixée. Le baccalauréat est le seul diplôme requis. La procédure de « VAP-85 » permet aux non-possesseurs du diplôme de faire valoir leur expérience. Les titres admis en équivalence sont le DAEU, le MIMA (diplôme de Musicien Interprète des Musiques Actuelles) et les diplômes étrangers validés par les services compétents des universités.

- par la voie de la formation continue : l'entrée en formation continue, réservée aux candidats ayant interrompu leurs études générales depuis plus de deux ans, est conditionnée aux mêmes critères que la formation initiale.

- par la validation des acquis de l'expérience.

 

I.2. Les formations au DUMI

La formation au DUMI porte sur la pratique musicale et pédagogique, la culture artistique et pédagogique, la réalisation de projets, l'environnement territorial et professionnel, la formalisation de la réflexion pédagogique. Sa durée de référence est de 1 500 heures. Le cursus comporte des stages pratiques de pédagogie dans des établissements de formation, des structures de création ou de diffusion, des hôpitaux, des lieux d'accueil de la petite enfance, etc. dont une partie au moins doit donner la possibilité d'être placée en situation d'enseignement à l'école élémentaire. 

 

I.3. La validation des acquis de l'expérience (VAE)

Le DUMI peut être délivré par la validation des acquis de l'expérience (VAE) aux candidats qui justifient de compétences acquises dans l'exercice d'activités salariées, non salariées ou bénévoles, de façon continue ou non, en rapport direct avec les activités et compétences définies par le référentie d'activités professionnelles et de certification du DUMI (voir plus haut). Le candidat doit pouvoir justifier de 3 années au moins d'expérience professionnelle ; la manière de calculer ces 3 années diffère légèrement selon les CFMI.

 

II. Où obtenir le DUMI ?

 

La formation au DUMI est assurée par les CFMI (Centre de formation des musiciens intervenants) et les IFMI (Institut de formation des musiciens intervenants). Le CFMI d'Ile-de-France se trouve à l’Université Paris-Sud, à Orsay (Essonne).

 

II.1. La formation au CFMI d'Orsay

Le CFMI d'Orsay propose deux parcours d’étude :

- un parcours en deux ans : cours du lundi au vendredi, le jeudi stages à l'école. Le concours d’entrée dans ce parcours a lieu au mois de juin.
- un parcours en trois ans : cours tous les jeudis (+ certains WE et certains stages pendant les vacances), charge à l’étudiant de se trouver une école d’application (au moins 3 heures d’intervention, avec 2 classes différentes). Le concours d’entrée dans ce parcours a lieu en mars.

 

II.2. La VAE pour le DUMI au CFMI d'Orsay

 

PHASE D’INFORMATION, ORIENTATION, POSITIONNEMENT

 

Etape 1 : orientation                                                 Septembre

Rencontre (visuelle ou téléphonique) avec le candidat afin de vérifier la pertinence de sa demande de certification, au regard : 1° de son projet professionnel ; 2° de la nature (qualitative et quantitative) de son projet professionnel.

ð    Soit : réorientation du candidat vers un autre diplôme, une autre démarche (tests d’entrée du CFMI, REP concours etc.), un autre projet professionnel.

ð    Soit : Confirmation de la demande de certification.

 Etape 2 : inscription

Inscription du candidat sur Validexper

 Etape 3 : information                                                Automne

Réunion d’information sur la validation d’acquis

 

PHASE DE RECEVABILITÉ

 

Etape 4 : dossier de recevabilité                                A renvoyer avant le 15 janvier

Constitution du dossier de recevabilité, comprenant :

1° les justificatifs permettant d’attester que le candidat a exercé pendant au moins 1800 heures le métier de musicien intervenant à l’école élémentaire ;

2° une captation vidéo d’une séance d’écoute-invention ;

3° une captation vidéo d’une séance d’apprentissage de chant ;

4° une captation vidéo d’une prestation artistique d’une dizaine de minutes.

 

Etape 5 : avis de la commission pédagogique           Février

Examen du dossier par une commission pédagogique, qui vérifie la recevabilité administrative (conditions légales) ainsi que la faisabilité pédagogique (adéquation de l’expérience avec le niveau et le contenu du DUMI).

+ atelier d’auto-évaluation avec le candidat, à l’issue duquel lui est délivré l’avis de la commission. Celle-ci propose au candidat :

ð    Soit de passer les tests d’entrée au CFMI (avis 1)

ð    Soit d’intégrer la formation du CFMI comme étudiant de l’Université (avec dispense des tests d’entrée, et adaptation possible du parcours a profil du candidat) (avis 2)

ð    Soit de suivre certains cours du CFMI en auditeur libre pendant une durée fixée (avis 3)

ð    Soit de poursuivre le parcours VAE en constituant le dossier « de preuves » (avis 4)

 

Etape 6 : décision du candidat

Le candidat décide de la suite qu’il souhaite donner à sa procédure de validation d’acquis :

ð    Passer les tests d’entrée au CFMI (solution possible quel que soit l’avis de la commission). Le candidat, s’il rentre au CFMI, passe en ce cas son DUMI en même temps que les autres étudiants, avec le même jury qu’eux.

ð    Intégrer la formation comme étudiant de l’Université, avec dispense des tests d’entrée et possibilité d’un parcours adapté (solution possible en cas d’avis 2). Le candidat passe en ce cas son DUMI en même temps que les étudiants du CFMI, avec le même jury qu’eux.

ð    Suivre certains cours en auditeur libre (solution possible en cas d’avis 3). A l’issue de ce temps de formation, le candidat est appelé à produire sous forme de captations vidéos de nouvelles séances d’écoute et invention, et d’apprentissage de chant => retour à l’étape 4.

ð    Poursuivre le parcours VAE en constituant le dossier « de preuves » (solution possible dans tous les cas, au risque de se retrouver sans validation, ou en validation partielle).

 

Si le candidat décide de constituer son dossier « de preuves », il continue sur l’étape 7.

 

CONSTITUTION DU DOSSIER ET ACCOMPAGNEMENT

 

Etape 7 : dossier de preuves                                  De mars à septembre

Le candidat va constituer un dossier "de preuves". Pour ce travail, il va devoir :

1° décrire au moins trois projets qu’il a été amenés à conduire dans le cadre de ses interventions à l’école élémentaire ;

2° analyser ses activités, pour identifier les compétences qu’elles mettent en œuvre

3° mettre ces compétences en relation avec le référentiel d’activités professionnelles du DUMI

 Un accompagnement méthodologique et pédagogique est proposé par le CFMI, selon les modalités décrites en annexe.

 

PHASE DE VALIDATION

 

Etape 8 : entretien                                                    Octobre

L'entretien se déroule en 2 phases : une présentation orale du candidat et un échange avec le jury. Le jury est composé d’enseignants et de professionnels.

 

Etape 9 : décision du jury

Le jury se prononce au vu du dossier et de l'entretien. Trois décisions sont possibles :

-       absence de validation : le candidat n’a pas le DUMI

-       validation totale : le candidat obtient son DUMI

-       validation partielle : le candidat obtient une partie du DUMI

 

En cas de validation partielle, le jury indique au candidat l'étendue de la validation accordée et comment obtenir les éléments manquants ("la prescription"). Il peut ainsi proposer au candidat :

ð d’intégrer la formation du CFMI comme étudiant de l’Université (avec dispense des tests d’entrée, et adaptation possible du parcours a profil du candidat)

ð de suivre certains cours du CFMI en auditeur libre pendant une durée fixée

ð de suivre une autre formation, ailleurs qu’au CFMI.

 

-> Déposer un dossier de candidature à la VAE du DUMI au CFMI de l’Université Paris-Sud.  <-

 

III. Après le DUMI

 

III.1. Poursuite d’études

Un partenariat spécifique entre le CFMI de l’Université Paris-Sud et le département Musicologie de l’Université Paris 8 permet de passer en 4 ans une licence de musique et un DUMI.

Une convention de partenariat passée entre le CFMI de l’Université Paris-Sud et le Département de Sciences de l’éducation de l’Université Paris 8 permet aux titulaires du DUMI de poursuivre sur une 3e année de Licence de Sciences de l’éducation.

Les titulaires d’un DUMI peuvent également présenter un dossier de candidatures pour intégrer une 3e année de Licence de Médiation culturelle, parcours "Musique et danse", à l’Université Sorbonne Nouvelle.

 

III.2. Vers l’emploi

Les titulaires d’un DUMI sont susceptibles d’être employés tant par les collectivités locales que par des structures privées, pour intervenir à l’école élémentaire, mais aussi enseigner au Conservatoire, intervenir à l’hôpital, en crèche, en prison, dans le monde du spectacle vivant etc., en somme : partout où seront requises des compétences en terme d’innovation pédagogique, d’ouverture des publics, de conception et d’administration de projets culturels (en savoir plus). Les titulaires d’un DUMI ne connaissent pas le chômage.

 

III.3. Vers les concours

En plus de certifier la maîtrise de compétences pédagogiques et musicales auprès des employeurs, le DUMI permet d’accéder à certains concours de la fonction publique territoriale :

- le concours externe d’assistant territorial d'enseignement artistique (comme le permet également le DE)
- le concours interne de professeur d’enseignement artistique (comme le permet également le DE)
- il est également, comme le DE, valorisable dans un dossier de Reconnaissance de l’expérience professionnelle (REP), pour accéder au concours externe de professeur d’enseignement artistique.

Le DUMI est également valorisable dans une demande déposée auprès de la Commission d’équivalence pour l’accès aux concours des administrations parisiennes (CEACAP) pour passer :

- les concours externe ou interne d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la Ville de Paris
- les concours externe ou interne de Professeur d’enseignement artistique de la Ville de Paris.