Le DNSPM (Diplôme national supérieur professionnel du musicien)

resize

AddToAny

Share/Save

La création du Diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM) (décret n°2007-1678 du 29 novembre 2007) constitue une réforme importante de l'enseignement supérieur de la musique en France. Elle s’inscrit dans le cadre de la réforme LMD. Le DNSPM est un diplôme de de niveau II (fin de 1er cycle d'études supérieures). Il valide les compétences artistiques et techniques du musicien.

Le DNSPM est encadré par un référentiel d’activités professionnelles et de certification (pour les instrumentistes et les chanteurs, pour les chefs d'ensembles vocaux ou instrumentaux, pour les compositeurs). 

 

I. Comment obtenir un DNSPM ? 

 

I.1. Panorama général

Le DNSPM peut s’obtenir :

- par la voie de la formation initiale : l'accès à la formation initiale est subordonné à la réussite d'un concours d'entrée pouvant comporter plusieurs étapes de sélection. Peuvent se présenter aux épreuves du concours d'entrée les candidats titulaires : 1. D'un DEM ou d'un DNOP ; 2° du baccalauréat ou d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence. Pour les candidats qui ne répondent pas aux conditions fixées aux 1 et 2, une dérogation du directeur de l'établissement peut être obtenue après avis d'une commission composée de trois enseignants de l'établissement. Les candidats admis non titulaires du baccalauréat peuvent bénéficier d'aménagements d'horaires leur permettant de suivre les cursus d'études conduisant à la délivrance de ce diplôme.

- par la voie de la formation continue ;

- par la voie de l'apprentissage ;

- par validation des acquis de l'expérience (VAE). 

 

I.2. Les formations au DNSPM

En formation initiale, la durée de référence des cursus d'études incluant les enseignements universitaires est de 1350 heures, réparties sur six semestres universitaires. Soit, environ 15 heures par semaine, dont le nombre et les modalités d'attribution sont définis par le règlement des études. 

Au cours du cursus, l'étudiant élabore un projet validé dans le cadre de l'évaluation continue pour l'obtention du diplôme.

La formation comporte des périodes de stage en milieu professionnel ou des mises en situation professionnelle organisées par l'établissement.

 

I.3. La validation des acquis de l'expérience (VAE)

Le DNSPM peut être délivré par la procédure de validation des acquis de l'expérience aux candidats qui justifient de compétences acquises dans l'exercice d'activités salariées, non salariées ou bénévoles, de façon continue ou non, en rapport direct avec les métiers définis par les référentiels du diplôme (voir ci-dessus). La durée totale d'activité cumulée exigée est d'au moins 3 années pouvant être justifiées, lorsqu'il s'agit d'activité salariée, par un minimum de 1521 heures ou 129 cachets sur cette durée.

 

III. Où obtenir le DNSPM ? 

 

Depuis 2008, plusieurs établissements ont été habilités à délivrer le DNSPM (le ministère de la Culture prévoit d’en habiliter une douzaine au final) :

- les CNSMD de Paris et Lyon

-les CESMD de Toulouse et de Poitiers

- de nouvelles structures : les pôles d’enseignement supérieur artistique. On en compte deux en Île-de-France : le PSPBB (Pôle supérieur d'enseignement artistique Paris/Boulogne Billancourt) et le Pôle Sup’ 93 (Pôle d’enseignement supérieur de la musique Seine-Saint-Denis Île-de-France.

Toutes les structures ne préparent pas au DNSPM dans toutes les disciplines. N’hésitez pas à visiter leurs sites pour savoir quels enseignements elles proposent.

Une structure habilitée à délivrer le DNSPM est forcément liée par convention de partenariat à une université (à ce jour, il s’agit chaque fois d’un département de musicologie) : un étudiant préparant le DNSPM ailleurs qu’au CNSM est tenu dans le même temps de s’inscrire à cette Université (cette inscription est facultative pour les étudiants des CNSMD).

La formation, dispensée conjointement par le Pôle et l’université, permet à l’étudiant de préparer en même temps un DNSPM et une licence. La validation des acquis antérieurs (VAA) permet à un étudiant de valider tout ou une partie des enseignements qu’il avait pu suivre préalablement à son entrée en formation afin d’éviter qu’il suive un enseignement de même niveau déjà validé ailleurs. Les candidats déjà titulaires d’une licence de musicologie sont dispensés des cours universitaires.

L’attribution du DNSPM est conditionnée à l’obtention de la licence. 

 

III. Après le DNSPM 

 

Après le DNSPM et la licence, le musicien diplômé pourra se présenter à un concours de musiciens d’orchestre, de choristes et à d’autres métiers associés selon la spécialité de dominante de son diplôme. Mais l’étudiant peut également poursuivre ses études. Il peut se présenter à l’entrée dans un deuxième cycle d’études des CNSMD de Paris et Lyon ou d’un conservatoire supérieur étranger. L’étudiant ayant à la fois DNSPM et licence peut s’inscrire dans un deuxième cycle universitaire (niveau M).

 

IV. À ne pas confondre avec le DNSPM : d’autres formations post-DEM

 

Certains CRR dispensent diverses formations supérieures post-DEM non sanctionnées par un diplôme national – mais par des diplômes qui leur sont propres, qu’il convient de ne pas confondre avec un DNSPM (cycle de perfectionnement concertiste du CRR de Paris, par exemple).

Certains CRR et CRD ont en outre engagé des partenariats spécifiques avec des établissements universitaires, UFR de musique ou de lettres, permettant d’obtenir une licence d'artiste interprète ou musicien interprète, licence de lettre parcours musique. Voir ainsi, en Ile-de-France :

- la licence « Lettre et arts – parcours musique », délivrée par l’Université de Cergy-Pontoise en partenariat avec le CRR de Cergy

- la licence « Musiques anciennes et monde contemporain », délivrée par l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines en partenariat avec le CRR de Versailles et le CRD de la Vallée de Chevreuse

 

Ces études sont ouvertes aux titulaires :

- d’un DEM de la discipline principale,

- et du baccalauréat, d’un DAEU ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence.

 

 

Pour en savoir plus :

Pôle supérieur d'enseignement artistique Paris/Boulogne Billancourt
14 rue de Madrid. 75008 Paris

Pôle d’enseignement supérieur de la musique Seine-Saint-Denis Ile-de-France
4 avenue de la Division Leclerc. 93300 Aubervilliers / Tél. : 01 43 11 25 05 / contact@polesup93.fr

Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris
209 avenue Jean-Jaurès. 75019 Paris / Tél. : 01 40 40 45 45

Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon
3 quai Chauveau CP 120. 69266 Lyon cedex 09 / Tél. : 33(0)4 72 19 26 26 / Fax : 04 72 19 26 00.