Le DE (Diplôme d'État) de professeur de musique

resize

AddToAny

Share/Save

 

Depuis le décret n° 2016-932 du 6 juillet 2016 et l'arrêté du 29 juillet 2016, modifiant l'arrêté du 5 mai 2011, le diplôme d'Etat de professeur de musique est un diplôme d’enseignement supérieur de niveau II (fin de premier cycle d'études supérieures). 

Le DE est encadré par un référentiel d’activités professionnelles et de certification, porté en annexe 1 de l'arrêté du 29 juillet 2016 (Bulletin officiel du ministère de la culture, n°261, août 2016, p. 50-60). Il compte deux parties : un contexte métier et un référentiel d'activités professionnelles proprement dit.

 

I. Disciplines

 

Les disciplines dans lesquelles sont délivrées le DE de professeur de musique ont été redéfinies par l'annexe 2 de l'arrêté du 29 juillet 2016 (Bulletin officiel du ministère de la culture, n°261, août 2016, p. 61)

- Enseignement instrumental ou vocal

Domaine « classique à contemporain » (options : instruments concernés)
Domaine « musique ancienne » (options : instruments concernés)
Domaine « musiques traditionnelles » (options : aire culturelle, instruments concernés)
 
Domaine « jazz » (options : instruments concernés)         
Domaine « musiques actuelles amplifiées » (options : instruments - chanson).


- Formation musicale

- Culture musicale

- Ecriture

- Création musicale contemporaine (options : composition instrumentale et vocale, composition électroacoustique sur support et temps réel, musique mixte)

- Accompagnement (options : musique, danse)

- Direction d'ensembles (options : instrumentaux, vocaux)

 

II. Comment obtenir le DE ?

 

II.1. Panorama général

Le DE peut être obtenu de trois manières différentes :

- par la voie de la formation initiale : l'accès à la formation initiale au DE de professeur de musique est subordonné à la réussite à un concours d'entrée, ouvert aux candidats justifiant des deux conditions suivantes : 1° être titulaire d'un DEM ou d'un DNOP ; 2° être titulaire du baccalauréat ou d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence. Le directeur de l'établissement peut autoriser à se présenter au concours d'entrée des candidats qui ne répondent pas à ces conditions, après avis d'une commission composée d'au moins trois enseignants de l'établissement. Les étudiants en cours de cursus en formation initiale conduisant au DNSPM dans un établissement non habilité à délivrer le DE de professeur de musique, ou venant d'achever ce cursus, peuvent accéder à la formation au DE, après un entretien, éventuellement complété par une évaluation.

- par la formation professionnelle continue : l'accès à la formation continue au DE de professeur de musique est conditionné à la réussite à un examen d'entrée, ouvert aux candidats remplissant l'une des conditions suivantes : 1° justifier d'une expérience d'enseignement dans le domaine musical en qualité de salarié d'une durée d'au moins 2 ans, à raison de 5 heures par semaine au moins sur 30 semaines par an ou leur équivalent en volume horaire annuel ; 2° ou justifier d'une pratique professionnelle en qualité d'artiste de la musique d'une durée d'au moins 2 années, pouvant notamment être attestée par 48 cachets sur 2 ans ; 3° ou être titulaire d'un DEM ou d'un DNOP, et exercer une activité d'enseignement en qualité de salarié à raison de 5 heures par semaine sur 30 semaines au moins ou être engagé dans une démarche de réorientation professionnelle.

- par la validation des acquis de l'expérience

 

Contrairement à ce qui avait cours il y a encore quelques années, il n'est donc plus possible de passer le DE en "candidat libre".

 

II.2. Les formations au DE

La formation au DE porte sur la pratique musicale et pédagogique, la culture artistique et pédagogique, la réalisation de projets, l'environnement territorial et professionnel, la formalisation de la réflexion pédagogique. Sa durée de référence est de 1 350 heures.

Le cursus comporte des stages pratiques de pédagogie dans des établissements de formation, des structures de création ou de diffusion, dont une partie au moins doit donner la possibilité d'être placée en situation d'enseignement. Ces stages présentent une durée minimale cumulée de 80 heures. En formation continue, les stages pratiques de pédagogie peuvent se dérouler pour partie dans le cadre de l'exercice de l'activité d'enseignement du candidat. Un tutorat externe à l'établissement d'exercice est alors mis en place.

 

II.3. La validation des acquis de l'expérience (VAE)

 

MAJ 14/10/2016 : Nous détaillons ici le parcours de VAE pour le DE tel que prévu par l'arrêté du 5 mai 2011, modifié par l'arrêté du 29 juillet 2016. Il décline les principes de la VAE énoncés de manière générale par l'article L. 335-5 du Code de l'éducation... Or celui-ci a été modifié par l'article 78 de la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels. Voici les modifications apportées par ce texte de loi, et n'ayant pas (encore) été délinées pour le DE (les décrets d'application de la loi ne sont de toutes façons pas encore parus) :

- Pour qu’une demande de validation soit recevable, la durée d’activité requise était de 3 ans et ce, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non. Cette durée d’activité passe de 3 ans à 1 an et ce, « que l’activité ait été exercée de façon continue ou non ». Aussi, elle prend maintenant en compte – pour tout candidat – les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel.

-  Dans le cas d'une validation partielle, les unités acquises l'étaient pour une durée de 5 ans à compter de la notification de la décision du jury. La "loi Travail" lève cette limite de validité : les unités acquises le sont à vie.

 

 

- Critères d'éligibilité :

Le DE peut être délivré par la validation des acquis de l'expérience (VAE) aux candidats qui justifient de compétences acquises dans l'exercice d'activités salariées, non salariées ou bénévoles, de façon continue ou non, en rapport direct avec les activités et compétences définies par le référentie d'activités professionnelles et de certification du DE (voir plus haut) : enseignement musical, prestations en concert, jurys, etc. 

Cette activité doit couvrir une durée cumulée d'au moins 1800 heures sur l'ensemble de votre vie, dont au moins 1200 heures d'enseignement de la discipline dans laquelle vous présentez le DE. Il n'y a pas d'autre obligation requise que de pouvoir justifier cette ancienneté (aucun critère de diplôme, d'âge, de nationalité, etc.)

- Parcours VAE :

Le parcours VAE pour le DE comporte plusieurs étapes, détaillées dans l'annexe 3 de l'arrêté du 29 juillet 2016 (Bulletin officiel du ministère de la culture, n°261, août 2016, p. 61-62) :

1° Phase 1 (80 € ) :

Élaboration du livret de recevabilité (Livret 1) : ce dossier doit permettre au jury de vérifier que le candidat présente bien l’ancienneté requise (attestations d'employeurs, contrats de travail, fiches de paie, etc.) Il est à télécharger sur le site du centre de certification dans lequel vous vous serez inscrit pour votre VAE (voir calendrier et liens plus bas).

2° Phase 2 (800 € avec prise en charge, 400 € sans prise en charge) :

a) Élaboration du livret de compétences (Livret 2) par le candidat et dépôt auprès de l’organisme valideur : Il est à télécharger sur le site du centre de certification dans lequel vous vous serez inscrit pour votre VAE (voir calendrier et liens plus bas). Ce dossier diffère en fonction des structures organisant la VAE. L’expérience doit quoi qu'il en soit y être analysée et déclinée sous forme de connaissances, aptitudes et compétences associées, acquises dans l’activité professionnelle du candidat ; cette analyse doit permettre au candidat de prouver au jury qu'il maîtrise les compétences professionnelles listées dans le référentiel d’activités professionnelles du DE. Le candidat dispoge généralement de 6 à 12 mois pour constituer ce dossier. Le dossier doit comporter les éléments suivants :

- diplômes, attestations de formation, programmes de concerts, articles de presse, enregistrements, etc.

- justificatifs de l’expérience pédagogique du candidat : cursus et niveau des élèves, attestations de responsables d’établissement ou d’employeurs, projets pédagogiques mis en oeuvre.

Au travers des différentes pièces qui constituent son dossier, le candidat doit fournir les éléments permettant d’identifier le niveau de sa pratique et de son expérience musicale, présenter ses expériences pédagogiques et artistiques ainsi que les éléments
éclairants de son parcours personnel. Le dossier du candidat doit permettre d’apprécier sa connaissance des modalités d’élaboration et de structuration d’un projet d’enseignement dans le cadre des cycles de l’enseignement initial de la musique ainsi
que sa capacité à situer le rôle et les missions d’un titulaire du DE au sein de ce projet.

b) Entretien avec le jury (45 minutes), éventuellement complété, sur demande du jury, d'une mise en situation professionnelle (artistique et/ou pédagogique).

Au cours de l’entretien, le jury s’attache à vérifier les connaissances du candidat ainsi que sa capacité à évaluer son activité et à en concevoir une approche critique au regard de son expérience, de sa connaissance de l’environnement professionnel et de sa culture musicale, pédagogique et plus largement artistique.

Les mises en situation sont exceptionnelles et visent à lever les doutes éventuels du jury. La mise en situation peut consister selon la discipline visée et les compétences à vérifier en une mise en situation pédagogique, en une épreuve d’interprétation d’un programme d’un programme diversifié, en soliste ou ensemble, une épreuve d’analyse ou de culture musicale, une épreuve de lecture à vue, une épreuve de composition, une épreuve de direction d’ensemble instrumental ou vocal. Le jury peut définir une mise en situation professionnelle associant plusieurs de ces composantes. La mise en situation est évaluée par deux examinateurs spécialisés relevant de la discipline et du domaine du candidat, désignés par le directeur de l’établissement habilité. Ils peuvent échanger avec le candidat sur sa prestation à l’issue de celle-ci. Les examinateurs dressent un rapport d’évaluation à l’attention du jury. Ils ne participent pas aux délibérations du jury.

La mise en situation pédagogique se déroule dans un établissement au sein duquel le candidat exerce son activité d’enseignement. En cas d’impossibilité, l’établissement habilité met à la disposition du candidat les moyens permettant de reconstituer une mise en situation pédagogique. Le candidat assure un cours comprenant une phase de travail individuel et une phase de travail collectif. Ce cours se termine par un bilan établi par le candidat lors d’un bref entretien avec les examinateurs.
Les examinateurs s’attachent à observer les compétences pédagogiques du candidat au service d’une proposition artistique, sa relation à l’élève et au groupe, sa capacité à établir une relation fondée sur l’exigence et sur l’écoute, sa capacité à orienter le travail de l’élève ou du groupe et à en développer l’autonomie en sollicitant leur concours actif. Selon le cas, ils peuvent évaluer le candidat sur sa connaissance des styles et des langages, sa maîtrise des techniques instrumentales ou vocales, son choix de répertoire et ses connaissances théoriques (Durée : 45 minutes maximum, incluant l’échange avec le candidat, une heure minimum en cas de mise en situation professionnelle associant plusieurs composantes).

c) Décision du jury : à l’issue de la démarche, le candidat peut obtenir :

- une validation complète : le candidat obtient son diplôme. Notons que le document officiel délivré ne portera pas mention du mode d’obtention.
- une validation partielle : le candidat n’obtient qu’une partie du diplôme. Il a alors cinq ans pour réunir les composantes manquantes. Pour ce faire, le candidat pourra suivre une formation complémentaire et tenter une nouvelle demande de VAE après avoir complété son expérience.
- aucune validation.

- Préparer sa VAE et se faire accompagner

Un accompagnement est proposé par l'organisme certificateur aux candidats pour les aider à rédiger leur dossier et les préparer à l'entretien (environ 500 €). Les candidats sont libres de décider de suivre ou non cet accompagnement. 

L’Ariam Ile-de-France ne propose pas d'accompagnement à la VAE. Elle organise en revanche :

- des modules de "mise à niveau" relatifs aux domaines 2 (Mettre en oeuvre un projet pédagogique) et 3 et 4 (Être acteur du projet d'établissement dans ses dimensions pédagogiques, artistiques et territoriales) du référentiel DE ;

- un module d'aide à la rédaction du livret de compétences ;

- un module de préparation à l'entretien VAE.

- Composition du jury de VAE pour le DE

Le jury est présidé par le directeur de l'établissement organisant la VAE ou par son représentant. Outre son président, il comprend au moins :

- un professeur titulaire du DE ou du CA dans la discipline sollicitée par le candidat, ou un professeur appartenant au cadre d'emploi des ATEA ou au cadre d'emploi des PEA dans la discipline sollicitée par le candidat, en fonctions dans un conservatoire classé par l'Etat ;

- un maire ou un président d'un établissement public de coopération intercommunale, ou un élu d'une collectivité territoriale dans le ressort de laquelle se situe un conservatoire classé par l'Etat, ou son représentant, qu'il désigne ;

- une personnalité qualifiée.

Au moins un des membres du jury est un spécialiste de la discipline, le cas échéant du domaine et de l'option sollicités par le candidat.

- Financement de la VAE :

Les frais d'inscription et les frais d'accompagnement VAE peuvent être prise en charge ; des congés VAE peuvent être accordés. Tout dépend de votre situation professionnelle : consultez ce lien ou celui-ci.

 

III. Où obtenir le DE ?

 

Les formations (initiale ou continue) et les VAE pour le DE sont dispensée et organisées par les établissements d’enseignement supérieur habilités à cette fin par le ministère de la culture. Il s'agit, suivant les régions, des Cefedem et des les Pôles d’Enseignement Supérieur musique.

 

III.1. Les parcours pluri-diplômants

La plupart des pôles supérieurs sont habiités à délivrer le DNSPM et le DE. Dans ce cas, le concours d'entrée peut être commun pour l'accès aux cursus conduisant à ces deux diplômes. Des concours spécifiques à l'entrée en formation au DE peuvent être organisés par ces établissements dans la discipline FM et dans les disciplines, domaines et options pour lesquels l'habilitation à délivrer le DNSPM n'a pas été prononcée.

 

III.2. Passer uniquement le DE ?

Depuis l’intégration des Cefedem dans les Pôles supérieurs d’enseignement artistique, il est de plus en plus difficile de préparer seulement un Diplôme d’Etat – sans suivre un parcours complet DE + DNSPM + Licence.

Il reste toutefois possible de passer un DE seul (éventuellement couplé à une licence) :
- en formation initiale : dans les Cefedem qui n’ont pas été intégrés à un Pôle supérieur, ou dans les Pôles supérieurs, pour les disciplines dans lesquelles ils ne proposent pas de formation au DNSPM ;
- en formation continue : dans les Cefedem ou les Pôles supérieurs. 

Ce document propose une synthèse de l’offre de formation au DE seul (MAJ : 19/06/2014).

 

III.3. Les sessions de VAE

La plupart des établissements ouvrent les VAE qu’elles organisent à tous les candidats de France métropolitaine et d’Outre-Mer. Et chacune adopte un calendrier qui lui est propre. Le tabmeau ci-dessous recense le calendrier des VAE en cours ou prévues (MAJ : 23/02/2017).

Structure organisant la VAE Réunions d'information Phase 1 Phase 2
Livret 1 téléchargeable à partir du... ... et à renvoyer avant le... Livret 2 téléchargeable à partir du ... ... et à renvoyer avant le... Entretien à partir de...
CESMD Poitou-Charentes : lien 3 février 2017 (pour tous les candidats) et 9 mai 2017 (pour les candidais recevables) 15 décembre 2016 10 mars 2017 ? 4 novembre 2017 Décembre 2018
ILe Pont Supérieur (Bretagne / Pays de la Loire) : lien Juin 2017 (pour les candidats recevables) 15 septembre 2016 15 mars 2017 ? 15 janvier 2018 Mars-avril 2018
ESM Bourgogne Franche-Comté : lien / ? 12 mai 2017 ? 13 avril 2018 Juillet 2018
CEFEDEM Normandie : lien Prochaine session annoncée pour 2017
En Ile-de-France : Pôle Sup'93 : lien Aucune session prévue

 

 

IV. Après le DE

 

IV.1. Poursuite d’études

Celles et ceux préparant le DE dans le cadre de leurs études dans un Pôle supérieur, conjointement à un DNSPM, préparent dans le même temps une licence de musicologie – laquelle leur permet de poursuivre ensuite vers un master.

Posséder un DE est, par ailleurs, requis pour avoir le droit de s'inscrire au concours d'entrée dans une formation initiale au Certificat d'aptitude.

 

IV.2. Vers l’emploi

Les titulaires du DE sont susceptibles d’être recrutés tant par les collectivités territoriales que par les écoles associatives privées pour enseigner leur discipline. Posséder le diplôme est de plus en plus expressément requis par les employeurs, dans un monde professionnel où le nombre croissant de diplômés rend le marché du travail de plus en plus concurrentiel. Dans certaines disciplines et dans certaines régions, posséder le DE n’est plus un sésame rapide et assuré vers un emploi stable à temps plein.

 

IV.3. Vers les concours

En plus de certifier la maîtrise de compétences pédagogiques et musicales auprès des employeurs, le DE permet, comme le DUMI, d’accéder à certains concours de la fonction publique territoriale :

- le concours externe d’assistant territorial d'enseignement artistique

- le concours interne de professeur d’enseignement artistique

- il est également valorisable dans un dossier de Reconnaissance de l’expérience professionnelle (REP), pour accéder au concours externe de professeur d’enseignement artistique.

 

Le DE permet également d’accéder à certains concours de la Ville de Paris :

- le concours externe d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la Ville de Paris

- il est également valorisable dans une demande déposée auprès de la commission d’équivalence pour l’accès aux concours des administrations parisiennes (CEACAP) pour passer les concours externe ou interne de professeur d’enseignement artistique de la Ville de Paris.

 

Pour en savoir plus :

Pôle supérieur d'enseignement artistique Paris/Boulogne Billancourt
14 rue de Madrid. 75008 Paris

Pôle d’enseignement supérieur de la musique Seine-Saint-Denis Ile-de-France
4 avenue de la Division Leclerc. 93300 Aubervilliers / Tél. : 01 43 11 25 05 / contact@polesup93.fr